Ne Plus Avoir Peur : Comment Accomplir la Destinée des Jedi Comme Luke Skywalker ? (Star Wars)

3+
Star Wars : ne plus avoir peur, la destinée des Jedi
Wikipedia

Il n’y a aucune vie sans peur. Mais comment ne plus avoir peur ? Comment affronter ses peurs et ses angoisses et avancer quand même ?

T’es-tu déjà retrouvé paralysé par une peur irrationnelle ? Incapable de prendre une décision ou de passer à l’action ? Alors même que ce que tu craignais ne s’était pas encore réalisé ?

C’est une situation beaucoup plus courante que tu ne le penses peut-être. Et le courage, ce n’est pas de ne jamais avoir peur. Non, c’est d’avancer avec sa peur.

La saga Star Wars illustre à merveille ce concept. De nombreux personnages doivent y lutter contre leurs peurs. Mais Luke Skywalker est sans aucun doute celui qui représente le mieux ce combat.

Comme il le dit lui-même à Rey dans le dernier épisode de l’épique tri-trilogie, l’Ascension de Skywalker, “Affronter la peur, c’est le destin d’un Jedi“.

Prépare-toi à entrer dans l’hyperespace avec moi ! Nous allons rejoindre les chevaliers Jedi et chercher à comprendre comment ne plus avoir peur. Comment vaincre et effacer nos peurs.

Cet article participe au carnaval d’articles sur le thème “Vaincre ses peurs pour avancer” organisé par le blog Le Manager Ethique. J’ai particulièrement apprécié l’article sur la Procrastination de ce blog, je te le recommande !

Cet article participe aussi à mon défi : trouver 10 séries TV qui parlent de management. 😉

La peur, l’ennemi ultime du Jedi

Le chemin vers le côté obscur

La peur fait partie des émotions primaires. A ce titre, elle a bien sûr son utilité (par exemple, nous avertir d’un danger). Mais elle peut aussi faire partie de ce qu’il y a de plus toxique pour notre cerveau, en nous faisant focaliser sur le négatif.

Dans la saga Star Wars, elle représente ainsi en quelque sorte l’ennemi ultime du chevalier Jedi. Dans la scène ci-dessus, issue de l’Episode 1 (du point de vue chronologique), La Menace Fantôme, Yoda la ressent chez le jeune Anakin Skywalker et le met ainsi en garde :

La peur est le chemin du côté obscur. La peur mène à la colère. La colère mène à la haine. La haine mène à la souffrance.

La peur est donc perçue comme comme à l’origine d’une possible tentation pour le fameux côté obscur. A ce titre, les Jedi s’en méfient encore plus que de leurs ennemis légendaires, les Sith.

La jurisprudence Vador

Et Anakin personnifie “à merveille” cette crainte. Comme on le voit dans cette scène, il est tout jeune préoccupé par la crainte de perdre sa mère. Plus tard, ce sera la peur de la mort de sa femme qui le hantera et le guidera effectivement vers le côté obscur, devenant le sinistre Dark Vador.

Dans une dernière tentative, Yoda essaie de l’aider à vaincre ses peurs. Il lui rappelle d’abord que la peur mène vers le côté obscur. La peur de perdre quelqu’un en l’occurrence. Dans la scène ci-dessous de l’Episode 3 (La Revanche des Sith), il lui conseille d’exercer sa volonté à renoncer à tout ce qu’il redoute de perdre.

Pour les Jedi, les émotions sont un danger dont il faut se détacher… Ainsi, le Code Jedi peut se résumer par le mantra suivant :

Il n’y a pas d’émotion, il y a la paix. Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance. Pas de passion, mais la sérénité. Il n’y a pas de chaos, il y a l’harmonie. Il n’y a pas la mort, il y a la Force.

Affronter ses peurs : l’épreuve suprême

De ce fait, il semble logique qu’affronter ses peurs soit en quelque sorte un rite de passage pour tout Padawan (aspirant Jedi). L’épreuve de l’esprit (aussi connue comme “Face au miroir”) prévoit ainsi que :

“Les apprentis doivent regarder au plus profond de leur âme, dans une quête de découverte de soi. Ce test est conçu pour opposer un aspirant chevalier à son plus dangereux ennemi : la part d’ombre en lui-même. Souvent, les apprentis n’aiment pas ce qu’ils voient, et ce peut être une expérience hautement traumatisante.”

Wookieepedia

Lors de cette épreuve, les Jedi doivent d’abord identifier leurs peurs les plus profondes. Les faire émerger dans leur esprit conscient. Et ensuite les affronter, ou plutôt identifier comment apprendre à vivre avec.

La saga nous présente au moins deux exemples d’apprentis qui doivent apprendre à dire non à leurs peurs : Luke et Rey.

La caverne sur Dagobah

Luke ignore sa peur

Dans L’Empire contre-attaque (Episode 5), Luke a trouvé Yoda sur la planète Dagobah. Il souhaite que le Maître Jedi poursuive son entraînement, initié par Obi-Wan Kenobi dans l’Episode 4 (Un nouvel espoir).

Luke affirme ne pas avoir peur. Mais Yoda lui répond qu’il aura peur ! Il met Luke en garde contre l’attrait du côté obscur. Et lui rappelle que la peur, la colère et agressivité en sont les principales caractéristiques.

Luke identifie par la suite une caverne qui lui semble étrangement familière. Yoda indique alors qu’il s’agit d’un endroit sous l’emprise du côté obscur, mais invite Luke à suivre son intuition, en ajoutant :

“Tu trouveras dans cet endroit ce que tu y amènes avec toi.”

Il dit aussi que Luke n’aura pas besoin de ses armes, mais celui-ci l’ignore.

La part d’ombre

Au fond de la caverne, Luke se trouve confronté avec l’incarnation du côté obscur, Dark Vador, qui l’attaque. Luke l’emporte assez facilement à l’issue d’un combat au sabre-laser, durant lequel sa peur et sa colère (Vador a tué son mentor, Obi-Wan Kenobi, dans l’épisode précédent) se manifestent.

Une brèche se crée alors dans le casque de Vador , laissant apparaître… le visage de Luke. Cette scène représente en réalité l’affrontement du héros avec ses propres cauchemars. Il voit en fait ce qu’il redoute le plus : ce qu’il pourrait devenir.

Luke a échoué à l’épreuve car en cédant à la peur et à la colère, à sa part d’ombre, il bascule lui-même du côté obscur. Si Yoda lui a dit de laisser ses armes avant d’entrer dans la caverne, c’est parce qu’il attendait de lui qu’il ne combatte pas sa part d’ombre, mais qu’il se réconcilie avec elle.

Plus quelqu’un rejette la conscience de sa part d’ombre, plus celle-ci s’assombrit et s’étoffe. Il ne faut pas chercher à la combattre ou à la renier, mais commencer par en prendre pleinement conscience pour pouvoir l’accepter.

Rey face à la pire version d’elle-même

Dans L’Ascension de Skywalker (Episode 9), Rey se retrouve dans la même situation que Luke de nombreuses années plus tôt. Elle fouille alors les décombres de la station spatiale de l’Empire, l’Etoile de la Mort, à la recherche d’un holocron, un artefact Sith.

Ce lieu empeste le côté obscur à plein nez ! Soudain, elle se retrouve face à son double maléfique. Qui l’enjoint de “ne pas avoir peur de qui elle est réellement”. Renvoyant ainsi Rey à sa peur la plus profonde : ne pas mériter sa place dans cette aventure, être la fille de personnages communs.

Derrière s’en suit un combat avec Kylo Ren pour récupérer l’holocron. Durant lequel Rey combat avec colère et agressivité, risquant toujours un peu plus de basculer du côté obscur.

Comme Luke, son mentor, Rey échoue à cette épreuve en rejetant et affrontant ses peurs plutôt que de les accepter.

Ne plus avoir peur de l’échec en tant que manager

Luke Skywalker est pour un temps le dernier Jedi. Après avoir vaincu l’Empire dans l’Episode 6 (Le Retour du Jedi), il décide de former une nouvelle génération de Jedi, dont son neveu Ben Solo.

Luke veut perpétuer la tradition, mais il est à présent hanté par la peur d’échouer dans cette mission, tout comme ses mentors. En effet, tous deux ont eu un apprenti qui a fini par basculer du côté obscur :

  • Anakin Skywalker pour Obi-Wan Kenobi
  • le comte Dooku pour Yoda

Du point de vue de Luke, il a échoué avec Ben Solo, devenu Kylo Ren, chez qui il a rapidement senti l’emprise du côté obscur. Hanté par cette découverte, il a même envisagé furtivement de le tuer dans son sommeil pour éliminer toute menace. Ce dont il a honte.

S’il n’a heureusement pu s’y résoudre, Ben s’est réveillé pour voir son mentor penché au-dessus de lui, son sabre-laser en main. De la peur et de la colère plein les yeux. Ce sera ironiquement le déclic qui le fera basculer du côté obscur

Luke s’impose alors un exil sur une planète reculée. Il faudra tout l’épisode 7 (Le Réveil de la Force) à Rey pour le retrouver et lui demander de la former. Mais se faisant, elle le confronte à sa peur d’échouer une nouvelle fois en tant que coach.

Et Luke commence donc par refuser catégoriquement. Mais soutenu par Yoda (une nouvelle fois !), il finira par vaincre sa peur dans l’épisode 8 (Les Derniers Jedi). Par former Rey et affronter le Premier Ordre, pour donner à la Résistance le temps nécessaire pour s’échapper.

Vaincre ses peurs : la destinée des Jedi

Je n’irai pas jusqu’à prétendre que tout est bien qui finit bien dans la galaxie lointaine, très lointaine de Star Wars. Après tout, de nombreux héros ont péri des mains du côté obscur, parfois même de leur propre famille (RIP, Han Solo).

Mais la saga Skywalker met néanmoins en lumière le destin du Jedi : affronter sa peur ! Et nos protagonistes finissent tous par réussir dans cette mission.

Anakin, sous les traits de Dark Vador, finira par sauver quelqu’un qu’il aime de la mort : son propre fils, Luke. Dans l’épisode 6, il se retourne contre l’Empereur pour protéger Luke. Ce sera sa rédemption et il réalisera alors la prophétie en ramenant l’équilibre dans la Force.

Rey prendra finalement toute sa place dans cette histoire, non sans vaincre des racines qu’elle a longtemps recherchées et qui la conduisaient tout droit au côté obscur. A la fin de la saga, elle se présente comme Rey Skywalker, assumant l’héritage de son mentor.

Quand à Luke lui-même, il aura réussi par deux fois à vaincre ses peurs. Il affrontera Vador avec sérénité dans l’épisode 6 et ne cédera jamais aux appels du côté obscur. Puis il parviendra à former Rey pour qu’elle résiste elle-même au côté obscur et mette un terme (définitif) au règne de l’Empereur.

Le peur mène au côté obscur. Mais ce n’est pas l’absence de peur qui fait un Jedi. Non, c’est d’apprendre à ne plus avoir peur et d’en sortir grandi. C’est de faire preuve de courage et de prendre confiance en soi.

Comment ne plus avoir peur et avancer ?

Que peut-on retenir de la légende des Jedi pour mieux affronter nos peurs ?

Nommer tes peurs

D’abord, que la peur doit être reconnue comme telle. Ce qui t’effraie doit être identifié de façon explicite pour pouvoir y faire face. En définissant tes peurs, tu te donnes les moyens de te préparer, en te demandant par exemple ce qui arriverait si ta peur se concrétisait.

Accepte de passer un peu de temps avec toi-même, en introspection. De quoi exactement as-tu peur ? D’où viennent ces craintes ?

Si tu les ignores, tu seras la proie d’actions qui te mèneront vers ton côté obscur, comme Luke sur Dagobah. Tu risques alors d’agir ou réagir de manière inappropriée, piloté par ta peur ou ta colère subconsciente.

Ne plus avoir de peurs, mais des besoins

Ensuite, que derrière toute peur (comme derrière toute émotion), il y a un besoin non satisfait. Reformule donc ta peur en exprimant le besoin ou le désir qui en est à l’origine.

Cela t’évitera de te focaliser sur du négatif (notre cerveau le comprend mal et risque de faire une fixation sur ce que tu voudrais justement éviter).

Passer ponctuellement à l’action

Enfin, il est extrêmement efficace de te fixer des objectifs en relation avec cette peur. En gardant en tête les éléments suivants :

  • identifie en premier lieu objectivement tes forces et tes faiblesses
  • formule des objectifs positifs (voir ci-dessus)
  • fixe-toi des objectifs atteignables : mets en œuvre des actions qui te permettent de reprendre confiance en toi (obtenir de petites victoires qui vont renforcer ta force de caractère)

Pour s’aider à passer à l’action, on identifie souvent quels bénéfices on va en retirer. C’est utile, mais ce n’est pas suffisant. Tim Ferriss (l’auteur de La semaine de 4 heures) explique dans la vidéo ci-dessous pourquoi il faut aussi t’intéresser aux risques et aux coûts de l’inaction.

Étendre petit à petit ta zone de contrôle

Lorsque tu commenceras à atteindre ce que tu désires et à faire ainsi reculer ta peur, tu seras bien engagé sur la route du succès. Pourquoi ne pas alors prendre la résolution de régulièrement et volontairement sortir de ta zone de confort ?

Te confronter régulièrement à tes craintes est la meilleure recette pour les battre.

C’est ce que propose aussi Tim Ferriss dans un TED Talk brillant qu’il a donné sur le sujet. Pour lui, il est encore plus efficace de “se fixer des peurs” que de se fixer des objectifs. Tout un programme ! 🙂

L’idée est basée sur le principe stoïque de “pré-méditer tes maux”. Qui consiste simplement à visualiser en détail, chaque trimestre, le “scénario du pire” en relation avec tes peurs, celui qui te paralyse et t’empêche de passer à l’action. Concrètement, tu mets par écrit :

  • ce qui se passerait si tu faisais ce qui te fait peur (pour chaque conséquence, comment l’éviter ou la corriger)
  • quels seraient les bénéfices d’un essai ou d’un succès partiel
  • quel serait le coût pour toi à éviter cette action ou cette décision (à horizon 6 mois / 1 an / 3 ans)

Comme l’explique Tim, ce n’est pas la panacée et certaines de tes peurs sont probablement parfaitement fondées. Mais au moins, tu en auras la certitude après les avoir analysées sous ce prisme.

Ne plus avoir peur : retenir l’essentiel

Il y a forcément des choses qui te font peur dans la vie. Et tu es sûrement frustré parce qu’elles t’empêchent de prendre les bonnes décisions ou de mener les actions nécessaires.

C’est humain et c’est notre lot à tous. Après tout, même les Jedi n’y font pas exception et nous avons vu que surmonter leurs peurs était même leur plus grande épreuve.

Comme pour toute émotion que tu veux mieux gérer, vaincre ta peur nécessite de commencer par la regarder en face. Et non pas de l’éviter ou de la rejeter par réflexe.

Alors seulement tu peux passer à l’action et collectionner des petites victoires sur des objectifs positifs, soigneusement définis. Avant de, pourquoi pas, te prêter à l’exercice de “fixation des peurs” de Tim Ferriss (niveau confirmé 😉 ).

Mais allons-y étape par étape ! Peux-tu déjà clairement identifier ce qui te fait peur, et pourquoi ? Partage-le dans les commentaires ci-dessous.

J’espère que cet article t’a plu. Si c’est le cas, ce serait sympa de me le dire en cliquant sur le petit pouce gris ci-dessous. 🙂

Et si tu penses qu’il peut être utile à d’autres personnes, je t’autorise à le partager sur tes réseaux sociaux pour Zéro Euro ! Il y a même des icônes à cet effet pour te simplifier la vie dans la barre juste à gauche. Sympa, non ? 😉

Je ne résiste pas à conclure sur cette citation empruntée également à la présentation TED de Tim Ferriss :

Choix faciles : vie difficile.

Choix difficiles : vie facile.

Jerzy Gregorek
3+
Partage l'article sur tes réseaux sociaux :
  •  
  • 23
  •  
  •  
  •  
    23
    Partages
  •  
    23
    Partages
  • 23
  •  
  •  
  •  

22 commentaires

  • Maeva

    Super intéressant comme article, je n’ai jamais vue les Stars Wars mais cela ne l’a pas empêcher de faire le lien entre ce film et ma manière de voir la peur. Ou plutôt de la vivre 😊
    Merci
    1+
  • Alexandre Willocquet

    Merci Maeva. Comment, tu as réussi à “échapper” à la Saga ? 😉 Je pense effectivement que ces concepts sont suffisamment universels pour que tout le monde puisse s’y identifier, même dans une galaxie fort, fort lointaine 👽
    0
  • Valentine

    Je crois également que ça peut aider de faire la part des choses entre ce qui nous appartient et ne nous appartient pas dans la peur que l’ont ressent. Qu’en penses-tu ?
    1+
  • Nicolas

    Très intéressant cette approche du développement personnel via des “héros de cinéma”. Je ne connais pas assez l’univers de Star Wars pour apprécier toutes les références mais j’adore ton angle d’analyse 🙂 Merci Alexandre
    1+
  • Alexandre Willocquet

    Hello ! A la base, toute émotion devrait a priori être personnelle, mais certaines peuvent nous avoir été transmises. Et pour y faire face, il faut comprendre leur origine, dont oui, tout à fait d’accord ! 🙂
    0
  • Alexandre Willocquet

    Merci ! 🙂 Quoi, 2 personnes qui ne connaissent pas vraiment Star Wars ? Il est toujours temps de vous rattraper ! 😉
    0
  • Amandine

    Waouh!
    J’adore ton article ! Je trouve très intéressant d’illustrer avec la série de films Star Wars un concept abstrait comme la peur ! C’est beaucoup plus parlant !
    Bravo pour ton travail !
    1+
  • Alexandre Willocquet

    Merci beaucoup, , ça fait plaisir ! 🙂 C’est effectivement mon point de vue : c’est plus facile d’expliquer des concepts de développement personnel, voire même plutôt de management/leadership sur ce blog, à travers une histoire et des personnages avec lesquels on peut parfois s’identifier.
    0
  • Agnès

    Tout à fait d’accord, identifier ses peurs, avancer pas à pas pour affronter ses peurs et se sentir fier de son parcours.
    1+
  • Mélissa

    Super article ! J’aime beaucoup cette citation : “Il n’y a pas d’émotion, il y a la paix. Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance. Pas de passion, mais la sérénité. Il n’y a pas de chaos, il y a l’harmonie. Il n’y a pas la mort, il y a la Force.“ 🙂
    1+
  • Nicolas

    Excellent article, merci. J’ai particulièrement aimé l’idée de voir les besoins derrière la peur, c’est vrai que ça oriente notre focus de manière différente, top !
    Et bien sûr de passer à l’action malgré la peur…
    1+
  • Yseult

    Ahhhh la peur 😨 présente à tous les ages, l’affronter c’est souvent la vaincre, en tout cas apprendre a la reconnaître et a vivre avec 😉
    J’adore Star Wars
    Que la force soit avec vous 🤜🏻
    1+
  • Gaël

    Excellent ! Tim Ferris, l’héritier de Yoda et Luke Skywalker !
    Plus sérieusement je trouve très intéressant le concept de se “fixer des peurs”, et la proposition de sortir progressivement de sa zone de confort/contrôle. On peut avoir tendance à vouloir se débarrasser du jour au lendemain d’une peur qui était en nous depuis longtemps… Il est intéressant comme tu le proposes de la nommer, de comprendre le besoin sous-jacent, puis de réfléchir à comment l’on pourrait répondre différemment à ce besoin !
    Sans oublier que la peur a un rôle bénéfique et protecteur et qu’il n’est pas forcément bon ni nécessaire de se débarrasser de toutes ses peurs 🙂
    1+
  • Oxana

    Il est très intéressant de lire cet article, bien illustré avec des vies des héros du film !
    La peur est l’une des choses les plus compliquées à surmonter.
    Mais si nous désirons avancer dans notre vie, c’est une des premières choses à faire.
    J’ai participé également à ce carnaval 🙂
    Bravo encore pour cet article !
    1+
  • Alexandre Willocquet

    Merci à tous les 6 !
    Tout à fait , on peut légitimement être fier d’avoir vaincu ses peurs. 🙂
    Content que ça te plaise, . Cette citation provient du code Jedi. Celle du code Sith est aussi intéressante : “La paix est un mensonge, il n’y a que la passion / Par la passion, j’ai la puissance / Par la puissance, j’ai le pouvoir / Par le pouvoir, j’ai la victoire / Par la victoire, je brise mes chaînes / La Force me libérera.” Plus conquérante 😉
    , le principe de s’intéresser aux besoins cachés derrière les émotions provient de la Communication Non Violente, c’est très intéressant.
    0
  • Alexandre Willocquet

    , exactement : le terme de “vaincre ses peurs” n’est probablement pas si adapté que ça ! 🙂
    , Tim Ferriss serait le Jedi le plus puissant de l’Univers Star Wars 😉
    Merci ! 🙂 J’irai lire ton article !
    0
  • Aude

    Très intéressant ce parallèle avec StarWars et les Jedis. Je ne sais pas si l’on peut réellement arrêter d’avoir peur, par contre on peut en effet l’accepter pour ce qu’elle est et représente, et faire en sorte qu’elle ne soit plus un frein à notre avancement/developpement.
    Merci pour cet article !
    1+
  • Alexandre Willocquet

    Merci . Je pense que ça dépend de la peur en question. Comme le dit Tim Ferriss, à la fin de son exercice, il restera peut-être des peurs fondées et qui demeurent, mais au moins on a fait le tri et on en est sûr ! Et je pense que de reconnaître sa peur et de “l’apprivoiser” permet en effet dans tous les cas de mieux gérer la situation, à défaut de pouvoir toujours faire disparaître la peur.
    0
  • Helleboid

    Je suis Fan de Star Wars et j’ai trouvé ton article super intéressant. Merci pour ce parallèle entre fiction et réalité qui permet de poser des images sur des questions tel que la peur. Good Job
    1+
  • Alexandre Willocquet

    Merci pour ton retour de Fan, ! 😉 Super si cette façon d’aborder les concepts te plait, c’est l’angle d’attaque que tu trouveras dans la majorité des articles de ce blog.
    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.