Manque de Confiance en Soi : Comment le Soigner Comme Eleanor Shellstrop ? (The Good Place)

3+
Manque de confiance en soi - The Good Place
THE GOOD PLACE — “Michael’s Gambit” Episode 113 — Pictured: (l-r) Ted Danson as Michael, Kristen Bell as Eleanor Shellstrop — (Photo by: Vivian Zink/NBC)

As-tu déjà pensé : “je n’en suis pas capable, je n’y arriverai jamais…”. En bref, as-tu déjà souffert de manque de confiance en soi ?

C’est un sentiment à vrai dire très commun, mais qui pose problème lorsqu’il s’installe. En particulier chez un leader !

Dans la série The Good Place, Michael (joué par Ted Danson) craque nerveusement à la fin de la saison 3. Et Eleanor Shellstrop (Kristen Bell) doit alors le remplacer au pied levé en tant que responsable du quartier.

Dès lors, elle va passer par différentes émotions et son estime de soi sera mise à dure épreuve. Comment prendre confiance en soi, la perdre devant l’adversité puis la reprendre avec l’aide de son mentor ? C’est le programme de type ”montagnes russes émotionnelles” auquel elle est soumise ! Et qui va nous intéresser dans cet article.

Car tu verras qu’il y a plusieurs enseignements précieux à tirer des différentes scènes qui traitent de ce thème dans la série. Pour comprendre les origines du manque de confiance en soi quand on a des responsabilités de management. Et surtout savoir comment le guérir !

Es-tu prêt à suivre Eleanor dans sa prise de fonction et à la prévenir des dangers qui guettent ? Afin de l’aider à se remettre dans le droit chemin quand elle flanche ? C’est rien moins que l’absolution de l’humanité qui est en jeu, alors elle compte sur toi. Pas vraiment le moment de manquer de confiance en toi ! 😉

Cet article fait partie de mon défi, trouver 10 séries TV qui parlent de management.

Un système d’évaluation des âmes à revoir

Si tu ne connais pas The Good Place, tu manques vraiment quelque chose. Cette sitcom hilarante met en scène quatre humains qui se retrouvent par erreur au “Bon Endroit” (le Paradis) et doivent convaincre “les autorités célestes” qu’ils méritent d’y rester. L’air de ne pas y toucher, elle aborde finement plusieurs notions de philosophie !

A la fin de la saison 3, ils obtiennent de la juge suprême l’autorisation de mener une expérience avec quatre nouveaux humains. Qui doit démontrer que le système de points selon lequel les hommes sont jugés pour être envoyés au Bon ou au Mauvais Endroit (l’Enfer) est biaisé, car beaucoup trop sévère. S’ils y arrivent, ce système d’évaluation sera réformé. Et les portes du Paradis s’ouvriront beaucoup plus grand pour eux, mais aussi pour leurs congénères !

L’enjeu est donc de taille pour Eleanor, Chidi, Tahani et Jason. Mais aussi pour Michael, l’ange architecte du quartier et responsable de leur petit coin de Paradis. Qui est devenu au fil des saisons précédentes l’ami des quatre humains. Et a joué de tout son poids pour prouver qu’il fallait revoir le système d’admission au Bon Endroit.

Une perte de confiance du leader

Très vite (Saison 3, Épisode 11), Michael est mis sous pression par les démons du Mauvais Endroit, qui prédisent son échec. Et lui promettent de torturer alors ses amis de façon particulièrement cruelle, en les confiant à son sosie maléfique pour accroître leur désarroi. Ce faisant, ils jouent à la fois sur ses peurs et sa crainte du regard des autres, en l’occurrence ses amis.

Au moment d’accueillir les quatre nouveaux humains de l’expérience au Bon Endroit, Michael est débordé et craque nerveusement. Eleanor essaye de lui faire reprendre son calme et affirme son entière confiance en lui. Il est intelligent et capable, un leader sans peur !

Mais cela ne suffit pas : confronté aux enjeux, Michael a bel et bien peur. Et perd pied ! Il flanche même physiquement et se retrouve dans un état proche de la catatonie. Houspillé par Eleanor, il s’exclame :

Je ne suis pas fait pour tout ça, Eleanor. Je suis juste un manager intermédiaire ! Et si j’échoue ? Ce sera l’échec qui mettra un terme à tous les échecs. Ce sera… un échec épique !

Michel est en fait en pleine perte de confiance en soi (qui peut être définie simplement comme le jugement que l’on a de ses propres compétences, de sa capacité à affronter une situation donnée.).

Eleanor n’a d’autre choix que de le remplacer sans préavis pour accueillir le premier sujet de l’expérience, qui ne doit se douter de rien (Saison 3, Épisode 12). Elle prétend donc être l’architecte du Bon Endroit, Michael étant présenté comme son assistant.

Comment avoir confiance en soi quand on prend un nouveau poste

Les débuts sont encourageants pour Eleanor. Elle connait bien le Bon Endroit et sa gestion pour avoir côtoyé longtemps Michael. Qui a même partagé ses souvenirs avec elle. De plus, son passé de menteuse invétérée sur Terre l’aident à entrer dans la peau de son personnage !

Comme elle le dit à son ami Chidi :

Tu sais quoi ? Au début, j’étais un peu nerveuse, mais jusqu’ici je pense que je me débrouille bien !

En fait, elle développe son courage en se souvenant de ses succès passés. Et c’est effectivement en adoptant une attitude optimiste, résolument “orientée résultats”, qu’on arrive à avoir confiance en soi.

Michael ne dit pas autre chose. Il se félicite de la tournure des évènements, et remarque que sa nouvelle position lui donne du temps pour observer et planifier. Il dit à Eleanor qu’elle est le visage du management, et lui le cerveau en coulisses. Comme Cyrano de Bergerac !

C’est un parallèle intéressant et d’une certaine façon, Michael a involontairement dissocié les rôles de manager et de leader. Il cumulait ces deux fonctions jusque-là. Devant la pression des évènements, il a laissé Eleanor reprendre le management en première ligne. Ce qui lui permet de retrouver un peu de sérénité pour assumer le pur leadership, en particulier sa composante stratégique.

Un peu plus tard (Saison 4, Épisode 1), il félicite un à un ses amis. Il donne ainsi du feedback positif à l’ensemble de l’équipe pour l’encourager. Parlant d’Eleanor, il la décrit comme “professionnelle, sérieuse, une vraie meneuse d’équipe”. Mieux, il la présente comme “un leader sans peur, qui les guide dans la bataille”.

Michael reprend à son compte les mots exacts d’Eleanor quand elle essayait de lui redonner confiance ! Derrière son discours rempli de certitudes apparentes, il sent peut-être en fait que le doute la menace et qu’elle a besoin du soutien de ses amis. Et du sien en particulier !

Quand les autres provoquent un manque de confiance en soi

Des remises en question externes

Et en effet, Eleanor se retrouve vite sous pression. Pas plus tard que lorsque l’un des quatre nouveaux humains, John, la met innocemment en cause.

Constatant que Janet, l’assistante personnelle omnisciente des résidents du Bon Endroit, a réponse à n’importe quelle question, il remarque “qu’il lui semble que c’est elle qui devrait diriger le quartier”. Ce à quoi Eleanor répond de manière polie, mais énigmatique, “qu’avec du recul, cela semblait effectivement une bien meilleure idée”.

A ce stade toutefois, difficile de parler encore de manque de confiance en soi. Mais cela pointe du doigt les attentes parfois excessives par rapport au leader, qui devrait tout savoir !

Peu de temps après, elle annonce à Chidi, Tahani et Jason qu’elle a endossé le rôle de l’architecte. Elle ne peut alors que relever leurs regards plein de désarroi. Même s’ils ne disent rien de plus, leurs doutes sur sa propre capacité à gérer le quartier sont évidents.

Ensuite, ce sont les démons du Mauvais Endroit qui ne manquent pas la belle occasion de saper sa confiance en elle. Ils avaient réussi à infiltrer un espion dans le quartier, dont Tahani s’est méfiée dès le départ.  Eleanor avait alors ignoré l’avertissement de son amie.

Lorsque l’espion, démasqué, est remis aux mains de Bad Janet, l’assistante personnelle maléfique du Mauvais Endroit, celle-ci se fait un plaisir de railler Eleanor pour n’y avoir vu que du feu et n’avoir pas écouté Tahani. Et affirme qu’elle s’est comportée “exactement comme ils l’avaient prévu”. Elle enfonce le clou et renforce le sentiment de culpabilité d’Eleanor.

Et de fait, Bad Janet touche au moins un point sensible. Eleanor aurait pu reconnaître ses torts, mais elle ne l’a pas fait.

“Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge !”

Mais finalement, au-delà de ces critiques, le coup le plus dur pour Eleanor viendra de ses amis. Dans l’Épisode 2 de la Saison 4, elle surprend une conversation durant laquelle Tahani essaie de convaincre Michael de la relever du commandement. Pour cela, cette dernière met en avant les différentes erreurs de jugement et les mauvaises décisions prises par Eleanor.

Concluant que “le leadership n’est peut-être pas son fort”, Tahani estime qu’il faut choisir un autre responsable d’équipe. Michael prend la défense d’Eleanor, expliquant qu’elle a été vraiment très occupée. Mais Jason et même Janet partagent les doutes de Tahani !

Lorsque Eleanor les confronte, Janet lui dira qu’il n’y a “rien de personnel, mais que les chiffres parlent contre elle”. Elle a en effet estimé que les chances de succès de l’expérience avaient chuté depuis qu’Eleanor avait pris les commandes.

Eleanor leur rappelle tout d’abord qu’elle n’a pas demandé tout cela. Qu’elle ne l’a fait que parce que Michael, qui était supposé les diriger, avec fait une crise nerveuse au début même de l’expérience. Mais elle conclut qu’ils peuvent peut-être effectivement faire mieux qu’elle et qu’elle abandonne !

Elle exprime donc d’abord son sentiment de s’être retrouvée coincée, enfermée dans un carcan quand Michael a flanché. Puis sa sensation de se sentir mal aimée et mal comprise. Voire un sentiment d’infériorité, mais qui semble en l’occurrence ironique. Car même si elle se compare aux autres, elle ne pense pas réellement que ses amis auraient fait mieux (à part peut-être Janet !).

Comment reprendre confiance en soi grâce à un mentor

Quand le doute s’installe

Michael rejoint Eleanor un peu plus tard en tête-à-tête. Abattue, elle est en train de noyer son chagrin dans l’alcool (un de ses vieux travers…). Il essaie de la convaincre de reprendre son poste, lui expliquant que les responsabilités sont trop grandes pour qu’elle se défile.

Elle rétorque que c’est précisément pour cela qu’elle abandonne : les évènements récents ne font pas partie de sa définition de fonction et dépassent “son niveau de salaire”. En fait, au-delà de la crainte du regard de ses amis, elle doute d’elle-même. Elle se dénigre et se dévalorise injustement, a même peur d’être ridicule.

Elle demande à Michael comment elle est censée faire face “tout en souriant pour maintenir le moral de tout le monde”. Touchant du doigt l’une des missions fondamentales (et les plus difficiles !) du manager : absorber la pression (en particulier celle de sa propre hiérarchie) sans la faire redescendre sur son équipe, qu’il doit protéger.

Un manque de confiance en soi qui prend racine en enfance

Elle conclut enfin qu’elle n’est pas faite pour cela. Qu’elle n’est pas le sauveur de l’Univers, mais juste “une fille normale d’Arizona”. Qui n’a déjà pas su gérer sa propre vie, et qui ne peut donc pas être en charge de la vie de tout le monde.

On retrouve là une caractéristique du manque de confiance en soi : tous les domaines de la vie sont touchés, pas seulement le domaine professionnel. Eleanor exprime un blocage (“je ne suis pas faite pour cela”) lié à des pensées dévalorisantes (“je n’ai pas su gérer ma propre vie”, c’est à dire “je suis nulle”).

Sans vouloir tomber dans de la psychanalyse de bas étage, on retrouve aussi ici l’une des origines habituelles du manque de confiance. Eleanor a été fragilisée par les accidents de la vie, en particulier le manque de présence parentale.

Son père a en effet quitté le domicile familial quand elle était jeune et sa mère n’a pas assumé son rôle de parent isolé. Tous les deux sont profondément égocentriques. Eleanor a été essentiellement livrée à elle-même et a ainsi développé de nombreux comportements négatifs. Elle a par exemple cultivé l’inaction, ne se fixant aucun objectif sérieux dans la vie.

Mais a aussi adopté une tendance naturelle à se concentrer sur ce qui le lui plaisait pas. Ne serait-ce que pour mieux le railler. Tout cela l’a sans doute privée de la volonté nécessaire pour “réussir sa vie”. Elle n’a peut-être pas développé son potentiel. Et derrière son cynisme de façade, elle rumine sûrement régulièrement le passé.

Tous ces éléments constituent autant de germes du manque d’assurance et de confiance en soi.

Redonner confiance en soi à un ami

Michael lui répond gentiment qu’au contraire, il s’agit bien d’un poste pour un humain. Un qui soit à la fois dur, empathique et qui ait un grand cœur (ainsi qu’un “détecteur de mensonges de première classe”). Mettant en avant le désormais fameux “quotient émotionnel”, nécessaire pour réussir dans le management moderne.

Pour lui, au contraire, il n’y a qu’Eleanor qui puisse y arriver ! Que ça lui plaise ou non, la seule personne qui puisse sauver l’humanité est en effet “une fille normale d’Arizona”. Il cherche ainsi à développer sa conviction qu’elle est parfaitement capable de réaliser ce qu’elle désire le plus au monde. En l’occurrence, mener à bien cette expérience cruciale.

Bien sûr, elle a fait des erreurs. Beaucoup. Mais le leadership, c’est aussi essayer et se planter. Et persévérer jusqu’à finir par trouver une solution. Il lui annonce qu’il retourne chercher cette fameuse solution, et qu’il espère qu’elle va le rejoindre.

Son objectif est simple : faire en sorte qu’Eleanor n’ait plus peur. Retrouver confiance en soi, cela dépend aussi de la manière dont vous répondez aux difficultés. Les personnes qui ont confiance en elles essaient quand même, même si elles ont peur de perdre le contrôle en échouant.

Un nouveau départ avec une estime de soi regonflée

Le moral remonté par le discours de Michael, qui est à la fois son ami et son mentor, Eleanor rejoint en effet le groupe un peu plus tard. En introduisant son retour avec un peu d’autodérision sur sa “note B- en leadership”.

Tahani exprime ses regrets au nom de l’équipe, indiquant qu’ils n’auraient pas dû remettre en cause Eleanor. Mais celle-ci l’interrompt en disant qu’elle se posait elle-même des questions. Mais qu’elle était désormais de retour.

Ce faisant, elle décide de ne plus se mentir à elle-même en reconnaissant ses doutes. Mais aussi de visualiser une issue positive à leur problème. Et reprendre confiance en soi dépend pour une bonne part de la façon dont nous choisissons de voir notre vie.

La scène se termine sur une nouvelle proposition  d’Eleanor pour faire avancer l’expérience. Qui se révèlera être LA bonne solution annoncée par Michael.

As-tu d’autres conseils pour vaincre le manque de confiance en soi ?

Comme tu le vois, même une comédie déjantée comme The Good Place peut aborder sérieusement (mais jamais trop longtemps 😉 ) des thèmes de développement personnel. Qui ont une influence directe sur le management et le leadership des protagonistes.

Retiens que le manque de confiance en soi est assez commun et que tant qu’il n’est que passager, il se gère. Par contre, il a le pouvoir de ruiner la vie de celui chez qui il s’installe et devient un trait de caractère. Et sera alors un vrai handicap pour développer du leadership.

A ce moment-là, il faut avoir une vraie volonté de changer la manière dont on voit la vie. Se désensibiliser peu à peu de ses peurs après les avoir nommées. Se rappeler ses succès passés et s’en servir pour visualiser une issue positive aux réponses que nous apportons aux difficultés.

Et surtout, même si on a encore (un peu) peur, il faut être orienté vers la solution et essayer quand même ! Quitte à échouer et à recommencer. Car on aura alors appris et progressé.

As-tu déjà vu des personnes reprendre confiance en elles ? Peut-être toi-même ? Ont-elles fait appel à d’autres ressources que celles qui ont été utiles à Eleanor ? N’hésite pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous.

Si tu as aimé cet article, merci de cliquer sur le petit pouce gris pour me le dire ! Et si tu penses qu’il peut-être utile à d’autres personnes, n’hésite pas à leur en faire profiter en publiant un lien sur tes réseaux sociaux.

Pour conclure, sache que le lien entre leadership et confiance en soi est reconnu depuis bien longtemps, puisque le poète latin Horace déclarait :

Celui qui a confiance en lui mènera les autres

3+
Partage l'article sur tes réseaux sociaux :
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  •  

8 commentaires

  • Carine

    Autant il m’est assez facile d’aider quelqu’un à reprendre confiance en l’encourageant, autant il m’est difficile de me l’appliquer à moi-même ! Mais j’y travaille. C’est un entrainement quotidien. Un état d’esprit à développer et qui soulage de bien des maux.
    1+
  • Alexandre Willocquet

    Merci pour ce retour, Carine. Tout à fait d’accord, ça fait appel à des ressorts différents. Celui qui fait le plein de confiance en lui devrait partir avec un avantage pour aider les autres, mais encore faut-il savoir les écouter voire les coacher. Et la réciproque est vraie, comme tu l’indiques. Un sujet complexe, mais c’est ça qui en fait l’intérêt ! 🙂
    0
  • Alexandre Willocquet

    Merci Nicolas. Venant d’un spécialiste de la confiance, ça fait d’autant plus plaisir ! 😉 Oui, les autres peuvent souvent nous porter… ou parfois nous enterrer ! A moins d’avoir une grosse force de caractère.
    0
  • Matthieu

    Bravo article super complet et de plus sur une série que j’adore !
    Je la regarde avec mon aîné de 12 ans en lui faisant une seconde lecture à chaque épisode. Du coup je m’aiderai de ton article pour la fin de la saison 3 😉
    J’aime ta façon de décrire que la confiance en soi est plus un état d’esprit, une façon de voir les choses qu’une qualité que l’on ne peut pas contrôler.
    Merci !
    1+
  • Alexandre Willocquet

    Content que ça t’ait plu, Matthieu ! 🙂
    Oui, je pars du principe qu’il y a très peu de choses qu’on ne peut pas contrôler. Et je préfère voir les choses comme ça. De façon générale, j’aime le proverbe irlandais popularisé par Terminator 2 : “The future is not set, there is no fate but what we make for ourselves”.
    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.